Compétences et qualités requises pour être une bonne puericultrice:

Compétences et qualités requises pour être une bonne puericultrice:
 

Comment devenir puéricultrice ? est-ce un parcours difficle ?

Une bonne puericultrice doit savoir être à l’écoute et elle doit aussi avoir un contact bon et facile avec les gens; elle doit faire preuve de patience et avoir un minimum d’imagination ! Elle se doit également d’être tolérante, et très attentive envers les enfants.

Puericultrice: un rôle éducatif & préventif

Spécialiste des soins dédiés à la petite enfance, elle a un rôle d’éducation et de prévention.

Les études pour devenir puericultrice (ou pour devenir puericulteur, 99% des puericultrices sont des femmes):

Vous voulez être puéricultrice ? Il vous faudra avoir le Diplôme d’État de Puéricultrice. Pour obtenir ce diplôme, il vous faudra passer le concours d’infirmière (ou d’infirmier) après l’obtention du Bac, puis faire de 1 an à 2 ans d’études supplémentaires pour passer le concours d’admission dans une école de puericulture.

Avantages & inconvénients de devenir puéricultrice

La puericultrice en milieu hospitalier

Les avantages:
  • On apprend tous les jours sur le travail en équipe.
  • On guérit les enfants !
  • On reçoit leurs remerciements, c’est… gratifiant quand on veut être puéricultrice !
Les inconvénients:
  • On peut être amené à être souvent baissé.
  • On travaille de nuit, le week-end ou les jours fériés.
  • Le métier de puériculteur nécessite de se lever tôt.
  • On supporte malheureusement les souffrances ainsi que les décès des enfants…
  • On les accompagne en fin de vie.
  • Quand on veut devenir puéricultrice on peut aussi être amené, dans certains services, à avoir beaucoup de ménage à faire, des opération de stérilisation et avoir assez peu de contacts avec les enfants.

La puericultrice en crèche

Les avantages:
  • On est en contact avec les enfants.
  • On a ses week-ends de libre.
  • On suit les enfants pendant environ 3 ans pour certains, et on constate leurs progressions. C’est le métier unique de toute puéricultrice qui souhaite devenir avec le temps une personne complètement dédié à son univers
Devenir puéricultrice… les inconvénients:
  • On peut être amené à être souvent baissé.
  • On ressent la fatigue psychologique et la fatigue physique.
  • On manque de personnel.
Les différentes activités envisageable lorsque l’on souhaite devenir puéricultrice:

La surveillance des enfants et leur développement psychomoteur, la pratique d’activités d’éveil, la satisfaction des demandes ainsi que celles de sa famille, l’accueil et l’encadrement des stagiaires. La puericultrice est attentive, notamment à la communication non verbale, elle détecte et elle relaie d’éventuels problèmes de santé, motricité, compréhension, langage, socialisation, maltraitance,… etc. Avant même de devenir puéricultrice il faut avoir de la patience et savoir comment transmettre un sentiment de maternité si celui-ci n’est pas inné.

La puericultrice établit donc une relation assez privilégiée avec chaque enfant et elle doit être en mesure d’instaurer un climat propice qui a pour rôle de faciliter le passage des enfants de leurs cocons familiales respectifs à une véritable cohabitation avec autrui.

N’hésitez pas à consulter l’article sur le concours oral auxiliaire de puericulture pour plus d’infos si vous souhaitez toujours devenir puéricultrice !

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *